Accueil

upvdsource_logocmjn    CRESEM

Bienvenue à l’atelier de recherche en écopoétique

au sein du Centre de Recherches sur les Sociétés et  Environnements en Méditerranée (CRESEM)

de l’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD)

jellyfish-meets-human-footPhoto by B. Meillon

Organisé au sein de la Faculté de Lettres et Sciences-Humaines à l’Université de Perpignan, cet atelier s’intéresse aux liens entre l’humain et son environnement. Transversal, il fait appel à l’écologie, l’histoire et la géographie, les sciences sociales et politiques, la philosophie, la zoologie, la biologie, l’éthologie, l’anthropologie, la littérature, etc.

Ouvert à toutes et tous, cet atelier s’intéresse à toutes les aires géographiques et culturelles. Il se réunit une fois par mois, à l’Université de Perpignan ou au centre-ville, et associe des artistes à ses manifestations.

Bilan de l’atelier de recherche en écopoétique, CRESEM, Perpignan, 2015-2019

(Porté par Bénédicte Meillon, MCF à l’UPVD- département d’Etudes Anglophones)

L’atelier de recherche est consacré à l’études des liens entre humains et non-humains dans les sociétés, la littérature et les arts. Transversal, il croise des analyses écopoétiques avec les humanités environnementales et les sciences de l’environnement. Fonctionnant sur la base d’une séance par mois, l’atelier de recherche au cours de ces 4 dernières années a organisé 35 conférences animées par des chercheuses et des chercheurs spécialistes de questions environnementales, de zoopoétique et d’écopoétique, dans une transdisciplinarité innovante. Les interventions ont ainsi mis en dialogue des disciplines souvent cloisonnées : lettres, études anglophones et hispanophones, écologie, histoire de l’art, philosophie, sociologie et anthropologie, géographie, développement et urbanisme, droit de l’environnement, etc. L’atelier monte des projets et fédère des travaux impliquant des membres titulaires et associés du CRESEM, ainsi que de nombreux chercheu.r.se.s travaillant en réseau avec nous, au niveau national et international (notamment en lien avec EASLCE et ASLE). L’atelier s’applique en outre à développer des approches entre recherche et création dans le but de réagencer nos perceptions et nos représentations des mondes humains et non-humains. Susceptibles de faire évoluer les pratiques et la pensée académiques, ces approches créatives explorent la contribution des artistes aux réflexions environnementales et visent à faire évoluer les savoirs à l’aune d’une intelligence du sensible. Ainsi, divers événements ont vu le jour hors-les-murs de l’Université, ouverts au grand public et favorisant ainsi les échanges avec un public large. Ces manifestations ont fait appel à la photographie, à la danse contemporaine, la poésie, le cinéma, le street art, la musique, la sculpture. Sur la base de partenariats fédérés avec plusieurs institutions et organismes (C2D, PMM, CD66, la Région, la Mairie, etc.), nous promouvons régulièrement les travaux menés au sein de l’atelier en dehors de cercles strictement académiques.

Sur le plan scientifique, l’atelier a organisé des manifestations à dimensions nationale et internationale:

Un colloque international en écopoétique, 22-25 juin 2016, « Lieux d’enchantement : Ecrire et ré-enchanter le monde » (23 pays, 100 communicant.e.s, plus de 150 participants).

Une journée d’études transdisciplinaire en humanités environnementales, le 24 mai 2017 sur « Le Végétal dans son milieu urbain » (12 intervenant.e.s).

Une journée d’études nationale en écopoétique « Espoirs et pouvoirs de femmes: approches écoféministes de la résilience à travers la photographie, la poésie et la littérature”, Le samedi 10 mars 2018 (3 interventions et inauguration d’une exposition de photographie).

Un colloque transdisciplinaire en écopoétique et humanités environnementales “Réenchanter le sauvage urbain : Percevoir, penser et vivre avec la nature en ville” du 11 au 14 juin 2019 (24 pays, 100 communicant.e.s et plus de 200 participant.e.s).

Publication : Lieux d’enchantement: approches écocritiques et écopoét(h)iques des liens entre humains et non-humains, Numéro spécial en français de la revue internationale Crossways Journal, dirigé par Margot Lauwers et Bénédicte Meillon.

Création du Site Internet « ecopoeticsperpignan.com » (2016) plateforme dédiée à l’écopoétique, avec veille scientifique, création d’un réseau international de chercheurs et chercheuses, et relais des informations, création et animation d’une messagerie (plus de 450 adhérents).

Ce site a été crée conjointement par Margot Lauwers et Bénédicte Meillon. Si vous souhaitez donner de la visibilité sur ce site à vos activités de recherche ou artistiques en lien avec l’écocritique et l’écopoétique, il suffit d’envoyer un mail à benemeillon@gmail.com.

A terme, notre atelier a pour vocation de participer à la création d’un centre de recherche transdisciplinaire français spécialisé dans le domaine de l’écopoétique et des humanités environnementales. Nous avons effectué une demande de financement dans le cadre de l’appel à projets 2017 lancé par l’ANR, qui fera l’objet d’une nouvelle demande retravaillée en 2019. Ce projet s’appelle “Ecocripoétique.” La création de ce site permet de mettre en valeur les réseaux existants, les ressources en ligne en lien avec les domaines écocritique et écopoétique, et d’assurer une veille scientifique.

 Photo Béné Meillon